La psychologie du succès en immobilier

Vous avez aimé cette vidéo et en voulez plus? N’hésitez plus et visionnez dès maintenant la série de vidéos GRATUITES!

Veuillez prendre note que le texte ci-dessous est une retranscription intégrale de la vidéo ce qui peut par moment affecter la formulation orthographique.

Je me présente, je suis Stéphanie Milot, investisseuse immobilier. Je suis aussi la fondatrice du programme ImmoRéussite, disponible en ligne sur le Web. Aujourd’hui je vous parle de psychologie à succès en immobilier. Comment les investisseurs immobiliers prospères pensent-ils? Même si vous n’en êtes qu’à vos débuts, même si votre objectif n’est que d’acheter votre première propriété, il y  a une façon de penser et je vous l’enseigne aujourd’hui.

Premièrement, n’écoutez pas les gens qui vous aiment. Pourquoi? Je prends ici mon propre exemple. À 22 ans, quand je suis allée voir mon père pour lui dire que j’achetais mon premier immeuble à revenus, mon père m’a regardée et m’a dit : «Es-tu tombée sur la tête?». Mon père n’était pas un investisseur. On n’était pas des entrepreneurs dans la famille et pour lui, parce qu’il m’aimait il voulait me protéger. Il ne voulait pas briser mes rêves mais il avait entendu toutes sortes de choses sur l’immobilier.  Les gens qui nous aiment nous transmettent leurs propres peurs.

N’écoutez pas non plus les gens qui ont eu des défis qu’ils n’ont pas su surmonter dans l’immobilier. Ils ont vécu des problèmes et ont décidé de sortir du marché immobilier. Ça il y en aura toujours. Ces gens qui ont eu des mauvaises expériences en immobilier, sont ceux qui n’ont pas fait leurs devoirs, qui n’ont pas fait les bons investissements, qui ne se sont pas formés. Évidemment jamais je ne vous conseillerais d’investir en immobilier si vous ne décidez pas de vous former. Suivre une formation, c’est super important.

Deuxième stratégie, allez chercher des contre-exemples. Chaque fois que vous avez une petite crainte, une petite peur qui arrive dans votre cerveau, et vous allez en avoir, passez par-dessus. Des peurs j’en ai eues et j’en ai encore aujourd’hui. Je suis passée par là. Chaque fois que vous atteignez un autre niveau, que vous gravissez les échelons, il y a un moment où les craintes vous envahissent. Lors de l’achat de mon premier triplex, j’ai eu des peurs. Puis ça a été quand j’ai acheté mon premier huit logements dans ma carrière d’investisseuse.

J’en ai eu des moments où je me réveillais la nuit me demandant si j’avais fait la bonne chose. J’avais le syndrome de l’imposteur. Est-ce que j’ai assez d’expérience? C’est humain.  Quand vous avez ces craintes, allez chercher ce que j’appelle des contre-exemples. Posez-vous la question : est-ce qu’il y a des gens qui ont fait ce que je m’apprête à faire et qui ont réussi?  C’est sûr que oui. Ça existe. Si ces gens l’ont fait, pourquoi est-ce que ça ne serait pas vous? Fort probablement que ces gens étaient formés. Ils étaient qualifiés. C’est pour ça qu’ils sont devenus de bons investisseurs immobiliers.

Troisième stratégie vraiment importante, formez-vous. Je ne le dirai jamais assez. Lisez sur l’immobilier, allez sur le Web, il y a plein de ressources tout à fait gratuites. Les vidéos que je développe ne manquent pas. Il y a aussi des programmes en ligne que vous pouvez vous procurer. N’hésitez pas à aller sur mon site www.immoreussite.com. Allez chercher la formation nécessaire, allez chercher les compétences. N’entrez pas à l’aveuglette sur le marché immobilier. C’est trop sérieux, après tout, c’est de votre argent dont il est question.

Si vous avez envie d’aller plus loin, si vous avez le goût de vous former, j’ai développé à votre intention une série de vidéos. C’est gratuit. Vous allez pouvoir en savoir plus sur comment débuter en immobilier ou encore comment grossir votre parc immobilier. N’hésitez pas à aller sur le site www.immoreussite.com et à vous abonner. Vous aurez alors accès à cette série de vidéos tout à fait gratuitement. C’est le temps de passer à l’action! Merci de votre confiance. Je vous reparle dans une prochaine chronique. Salut!